Arman - Biographie - Artsoum - art contemporain
A R T S O U M
art contemporain
Spécialiste de l'oeuvre d'Arman


Accueil
Artistes
- Arman
- Rotella
Presse
Location d'espace
Contact
fr


Arman



.1928
Armand Fernandez naît le 17 novembre à Nice.

.1947
Rencontre Yves Klein et Claude Pascal dans une école de judo à Nice. Devenus amis inséparables, ils voyagent ensemble entre 1947 et 1948 en auto-stop à travers l'Europe et décident de signer leurs toiles avec leur seul prénom, à l'instar de Van Gogh à qui ils vouent une profonde admiration. Cette complicité spirituelle et artistique se poursuit jusqu'à la mort brutale en 1962 d'Yves Klein.

.1949
Seul bachelier de l'école des Arts Décoratifs à Nice, Arman s'installe à Paris pour suivre une formation artistique à l'Ecole du Louvre, au département d'art et d'archéologie orientale.

.1950
Crée le groupe Triangle avec Yves Klein et Claude Pascal et rencontre la musicienne Eliane Radigue, sa future épouse dont il aura 3 enfants: Françoise, Anne et Yves ( filleul d'Yves Klein). Quitte l'École du Louvre en février et rejoint Yves Klein, à Madrid, pour donner des cours de judo.

.1953
Participe avec Yves Klein, de retour du Japon, à une série d'actions et d'happenings.

.1954
Premiers essais avec des tampons encreurs inspirés par la découverte des œuvres de Kurt Schwitters et de Jackson Pollock.


.1955
Exécute ses premiers Cachets

.1956
Arman expose ses Cachets : empreintes de tampons et inaugure les séries d'Allures d'objets : trace d'objets encrés ou peints.

.1958
Premières Colères : coupe et déstructuration d'objets, réalisées au cours d'Allures d'objet.

.1959
Réalise des Accumulations (découle de son travail sur les Allures d'objets) et développe les Poubelles: réflexion sur le concept de déchets, au cœur de la société de consommation, il conclura sa première série de Poubelles sous boîtes de verre en 1962, à Los Angeles, au cours d'une performance réalisée à la Dwan Gallery.

.1960
En avril, signature du premier manifeste des Nouveaux Réalistes: autour de Pierre Restany, Arman,Yves Klein, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Jean Tinguely et François Dufrêne deviennent les co- signataires du mouvement.
En juin, exposition des Poubelles, chez Schmela à Düsseldorf.
25 Octobre, exposition Le Plein chez Iris Clert, contrepoint de l'exposition Le vide d'Yves Klein.
27 Octobre, signature du second manifeste des Nouveaux Réalistes: s'ajoutent à la liste d'artistes initiale, dont Arman fait parti, Martial Raysse, Niki de St Phalle, Christo, César, Gérard Deschamps, Daniel Spoerri.

.1961
Première Coupe de violon ( continuité des Colères), exécute en public une Colère de meubles Henri II, pendant le festival du Nouveau Réalisme, à l'abbaye de Roseland, à Nice. Réitère ce type de happening à Paris, à l'atelier de Brancusi, en improvisant une Colère de Contrebasse.
Premier séjour à New York.
2 octobre, participe à l'exposition " L'Art de l'assemblage", organisée par William Seitz au Museum of Modern Art.
Se lie avec Andy Warhol et rencontre Marcel Duchamp avec qui il se nouera une solide amitié. Utilise le polyester pour les Accumulations, autre procédure appelée, Inclusion.


.1962
Commence à souder les objets, cela lui permet de mettre l'Accumulation en volume après l'avoir mise en Inclusion. En Août, réalise lors d'une performance musicale à Gstaadt, une Colère de piano, Chopin's Waterloo. Exposition personnelle à la Dwan Gallery, à Los Angeles.

.1963
Début des Combustions. Performance en Allemagne mettant en scène des objets explosés puis montés sur panneaux, Arman fait exploser la MG blanche du cinéaste Charles Wilp, qui filme l'événement.

.1964
Expose dans le musée, le Walker Art Center, à Minneapolis. Suivie d'une autre au Stedelijk Museum, à Amsterdam. Exposition consacrée majoritairement aux objets mécaniques, chez Sidney Janis. Le polyester, qu'il utilise comme colle depuis 1961, prend une place prépondérante dans son travail avec les Inclusions.
Fonde l'Artiste Key Club et organise l'action Locker Lottery : happening participatif à la gare Centrale de New York, au côté de Filiou et Spoerri, Ayo, George Brecht, Christo, William Copley, Greco, Allan Kaprow, Roy Lichtenstein, Dieter Rot, Niki de Saint Phalle et Andy Warhol.

.1965
Exposition au Haus Lange Museum à Krefelt, puis à Lausanne, Paris et Chicago.

.1966
Premières coulées de peinture et accumulations de tubes scellés dans du polyester. Rétrospective au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles. Reçoit le Grand prix Marzotto, lors de la Biennale à Vicenza. Happening "Qui pro quo", à la galerie Allan Stone, à New York.

.1967
Entame une collaboration avec l'industrie automobile Renault : début de L'Art-Industrie. La première pièce, La Victoire de Salemotrice, est exposée à Montréal, à l'Exposition Universelle, pour représenter la France.

.1968
Participe à la Biennale de Venise et à la Dokumenta de Kassel.
Rencontre Corice Canton, dont il deviendra l'époux en 1974. Enseigne à l'Université de Californie à Los Angeles et vit à Santa Monica.

.1969
Exposition itinérante des œuvres exécutées avec Renault à Amsterdam, Paris, Berlin, Humlebaek (Danemark), Düsseldorf.

.1970
Début des Inclusions en béton : Télécommunication à Casablanca en 1970, Prova d'orchestra à Milan en 1971, Hommage to the Garment District au musée de Jérusalem en 1972, Le Fossile mécanique de Dijon en 1974, Long Term Parking à Jouy-en-Josas en 1982, Espoir de Paix à Beyrouth en 1995.
Expose les Grandes œuvres Renault, au pavillon français de l'Exposition Universelle d'Osaka. Fête à Milan avec tout le groupe des Nouveaux Réalistes, le Dixième Anniversaire du mouvement.
Réalise "Portraits d'ateliers d'artistes": accumulation des ordures des ateliers de ses amis artistes pour une série de portraits; Sont sollicités: Christo, Peter Hutchinson, Joseph Kosuth, Roy Lichtenstein, Sol LeWitt, Robert Rauschenberg, Claes Oldenburg, Bernar Venet, Andy Warhol.

.1971
Premières Poubelles organiques : les détritus sont coulés dans une matière plastique, ce qui permet de conserver les matériaux organiques de véritables poubelles.

.1974
Rétrospective muséale itinérente aux Etats-Unis (1958-1974): commence à la Jolla Museum de Los Angeles et reprise dans quatre autres musées américains, s'achève à New York.
Expose les Concrete Lyrics chez Andrew Crispo.

.1975
Exposition " Objets armés 1971-1974 " au musée d'Art moderne de Paris. Performance publique filmée, Conscious Vandalism, à la galerie John Gibson de New York.

.1976
Construit un environnement pour la XXXIXéme Biennale de Venise.

.1977
Rétrospective de son travail à l'Ulrich Museum of Art, Wichita State University, Kansas.

.1981
Réalise les "Wall Pieces" : grandes sculptures murales composées d'outils et d'ustensiles de cuisine et les présente à la galerie OK Harris, à New York.

.1982
Plusieurs sculptures monumentales sont érigées: Anchorage: accumulation d'ancres marines au musée de Dunkerque, Les Travailleurs de la mer à la Fondation de Majorque. Achèvement de Long Term Parking : accumulation de 59 voitures dans du Béton sur 20 mètres de haut.

.1983
Rétrospective itinérante "La Parade des Objets" au musée de Hanovre, Darmstadt, Tel Aviv, Tübingen, Antibes, Dunkerque. Pièces monumentales: A ma jolie, accumulation de trente guitares, au musée Picasso. Exposition "Arman's Orchestra" à la Marisa del Re Gallery, à New York.

.1984
Réalise une accumulation de drapeaux dans du marbre (œuvre installée au palais de l'Elysée), pour le Bicentenaire de la Révolution française. Exposition "Tools and Instruments" au Center for Fine Arts de Miami. Exposition personnelle au musée d'Art moderne de Parme. Rétrospective au Museo Civico di Belle Arti à Lugano, en Suisse.

.1985
Rétrospective au Selbu Museum of Art à Tokio, et au Walker Hill Center, à Séoul. Les monuments célébrés: Music Power, sculpture monumentale composée de violons, à Nice et Rostropovitch's Tower, composée de violoncelles, à New York. Crée des décors pour l'Heure Espagnole de Ravel, à l'Opéra de Paris.

.1986
Rétrospectives au Pavillon Web, à Zurich, et à l'Ulrich Museum de Wichita, au Kanzas. Exposition à la Fuji Television Gallery de Tokyo. Travaille sur le projet de Slices of Liberty, pour le Centenaire de la Statue de la Liberté. Installe de Reing Beauteous à Long Island University, ainsi que de Symphonia à la Galleria Building, à Dallas. Série de Coupe : tranche des sculptures de Dieux et de Déesses, God and Godesses.

.1987
Exécute plusieurs commandes de monuments : Cavalleria Eroica à Monte Carlo, Ascend to the Blues à Memphis Tennessee, Le Jardin des Délices à Grasse, Persepolis à Dallas, The Fourth of July au Connecticut. Installe à La Dokumenta de Kassel, La Descente aux Enfers, installation de motos. Travaille sur les Transculptures :
Suite des Coupes de Dieux et de Déesses et sur une nouvelle série de toiles : Brush Paintings. Conçoit tous les éléments de scène ( décors, costumes), pour Désordres lyriques, à L'Opéra de Paris.

.1988
Crée un environnement temporaire, Pinceaux piégés, installation monumentale de "Brush Paintings", dans le musée d'Art contemporain de Nîmes. Réalise des sculptures monumentales : La Vénus des Arts au cœur de Saint Germain des Prés, à Paris et Dionysos révélé pour la Portman Company d'Atlanta, en Géorgie et la fontaine Turbeau, au Château Notre-Dame des Fleurs à Vence. Happening : Beijing Quartet I, au Palais du Peuple, Place Tien Anmen, à Pékin, dans le cadre de la campagne " Marco Polo - Sauver la Grande Muraille de Chine ".

.1989
Installation de Million of Miles,en Corée : accumulation monumentale d'essieux de camions soudés et de Universalities of Wisdom, commande publique de la Ville de San Fransisco. Présentations muséographiques des " Monochrome Paintings " et mise en œuvre des " Shooting Colors " : objets coupés ou cassés, reconstruits sur toile et recouvert de jets ou coulées de peinture. Suivis de la série de " Stradivarius " : découpe d'instruments à corde.

.1990
Nouvelle série de sculptures intitulées Atlantis : procédé de fonte du bronze, donnant l'impression que l'objet a été plongé en mer pendant des centaines d'années et nouveaux tableaux intitulés Objets cachés - Sous la peau. Commande de Rêves de Calandres, par l'industrie automobile BMW.

.1991
Participe à la première biennale de Lyon avec Traction avant, traction après et Philémon et Baucis de la série Atlantis. La Fuji Television Gallery, à Tokyo, présente une série de " Portraits de musiciens " : suit la procédure des " Portraits-Robots " réalisés pour les amis d'Arman. Introduit la thématique des bicyclettes dans ses toiles.
Rétrospective itinérante de son œuvre depuis 1954, inaugurée au Museum of Fine Arts de Huston, reprise par le Brooklyn Museum et le Detroit Institute of Arts.

.1992
Installation de Larmes de fonte : accumulation qui commémore l'abolition de l'esclavage, en Martinique et les Gourmandes : accumulation de fourchettes de bronze qui exalte la gastronomie, à Roanne. Création d'un " Trophée des arts ", commandé par l'Institut français et l'Alliance française. Exposition itinérante "Il giro de Arman" en Italie.

.1993
Nouvelle série de tableaux inspirée de La Nuit étoilée de Van Gogh. Exposition de la série, Accumulations de collections.

.1994
Nouvelle sculpture monumentale pour le Broward Performing Art center de Fort Lauderdale, en Floride.

.1995
Achéve l'ensemble de sculptures de la série, Money Queens : accumulations de différentes coupures de monnaie dans un buste féminin. Inauguration à Beyrouth, du monument Espoir de Paix.

.1996
Commande d'un timbre " Arman " : développe la notion de " Trésors cachés ", par la Poste française. Crée Captain Nemo, pour " les Champs de la sculpture ", à paris. Exposition " Arman et l'Art africain ", au musée de la Vieille Charité, à Marseille et au musée des Arts d'Afrique et d'Océanie, à Paris, puis à Cologne et à New York.

.1997
Nouvelle série de sculptures intitulée, Cascades, exposée chez Sonnabend à New York. Les Interactives : sculptures en bronze impliquant un mouvement latéral au sein de Coupes, sont présentées à la Galerie Beaubourg, à Paris et à la Galerie Yeh, à Séoul. Exposition des "Trésors cachés".
Rencontre de Soumya Benjeddir, directrice de la galerie Artsoum.

.1998
Participe avec " Hommage à Hypatia " : où il scie des livres, à la manifestation publique réalisée au bénéfice d'Amnesty International. Rétrospective itinérante : commence à la galerie nationale du Jeu de Paume à Paris et circule en Israël, au Portugal, au Brésil, en Chine et en Espagne. Crée des peintures en immersion : Nec mergitur, des œuvres composites assemblées en coupe : Sandwich Combo, et entame les séries de Fragmentations : Fragmented Pianos, pièce majeure, est installée à la John Gibson Gallery. Installation de deux sculptures monumentales : Prometheus à Saarbruke, en Allemagne et Matricielle à Vire, en France, pour le groupe industriel Guy-Degrenne.

.1999
Hommage à la marque Ferrari : La Rampante, sculpture constituée de voitures de courses en bronze rouge, coupées et superposées ; A Imola, devant le circuit automobile. Expositions dans des galeries en Belgique et en Suède. Participe à la fin de l'année à de nombreuses expositions : " Animal " au musée Bourdelle, à Paris - " Les 100 Sourires de Mona Lisa " au Metropolitan Museum de Tokyo. Réalise des objets sculptés dans le marbre et le granit.

.2000
Rétrospective : " La Traversée des objets " : (exposition reprise en 2001, dans le cadre de la biennale de Venise, puis au musée de Boca Raton, à Miami), à la Fondation Emile-Hugues, à Vence. Installation d'une Fragmentation de motocyclettes, suspendues à des chaînes à la Galerie Vallois de Paris.
Présentation, dans le cadre d' Isea 2000, d'Instruments à gonds dans le grang amphithéâtre de l'Ecole des Beaux-Arts.
Exposition de " Fragments d'objets " à la galerie Templon, à Paris. Inauguration, au Couvent des Cordeliers, à Paris, d'une série d'œuvres et d'installations caractérisant 20 siècle : " Vingt stations de l'objet ".

.2001
Rétrospective au musée d'Art moderne et d'Art contemporain de Nice. Exposition de sculptures au Musée Picasso d'Antibes. Reprise des " Vingt stations de l'objet " par la ville d'Antibes. Exposition de la série " Combo " à la galerie Malborough de New York.
Crée pour la première fois à partir d'un modèle vivant, la sculpture interactive en bronze, Grain de Beauté : une édition Artsoum.

.2002
Création de la Vénus interactive Occultée pour Artsoum art contemporain.

.2003
6 mai, Rétrospective de son œuvre, à Téhéran (Iran). Pour le projet de l'Abbaye de Roseland, regroupant 30 artistes, Arman prête sa voix à l'artiste Laurent Pocquet, pour une installation sonore : Les Murmures de l'Abbaye.
20 septembre - 20 octobre 2003
Arman, qui n'a pas exposé dans une galerie privée niçoise depuis 30 ans, présente à Artsoum art contemporain, " Sans Papiers ". Il crée spécialement pour Artsoum, une série d'œuvres inédites qui nécessitent un travail minutieux pour que le support spécial fasse corps avec les matières acryliques, encre et gaufrage et où l'on retrouve les instruments de musique qui parcourent son dialogue artistique depuis le début de sa carrière.
L'artiste aime privilégier cet espace particulier situé en étage. Un espace intimiste, convivial, favorisant une relation unique avec les œuvres d'art.
Ses œuvres figurent dans les plus grandes collections et 90 musées dans le monde.
.2005
Arman décède le 22 Octobre à New York.

Galerie Internationale d'Art Contemporain

ARTSOUM - Art Contemporain. France
Tél.: + 33 (0)6 15 83 32 56 - Email : artsoum@artsoum.com

Uniquement sur rendez-vous